La Genèse du Club

Dans cette rubrique vous aurez la possibilité, pour les plus nostalgiques et les curieux de découvrir quelque peu notre club et son passé. Cette rubrique a été voulu car combien sommes nous à avoir en mémoire des moments inoubliables de la grande époque du MBC ou FCM Basket, combien sommes nous à rêver en secrêt à pouvoir revivre des moments identiques voir plus forts.

Cependant cette rubrique n’a pas vocation à créer une bible du FCM Basket, car certains ouvrages abordent en profondeur l’histoire complète du Basket Mulhousien, ainsi dans cette rubrique il vous sera proposé une présentation sommaire de l’histoire du basket à Mulhouse.

Cette rubrique sera constamment mise à jour, étayée de nouvelles photos et vidéos, alors n’hésitez à venir jeter un coup d’œil de temps en temps. Bonne lecture et bons souvenirs…

Les débuts

Les premiers rebonds et dribbles du basket mulhousien remontent au début des années 1920. A l’époque, on joue encore avec des bérets, les lancers francs se font à la cuillère et le ballon est lourd et en cuir lacé ! Mais voilà, dans ces années là, Mulhouse domine le basket français. Le Foyer Alsacien remporte le titre national en 1924, 1925 et 1926, le perd l’année suivante mais le récupère en 1928 pour ne plus le lâcher avant 1932 ! En 1935 puis en 1937 et 1938, c’est l’autre club mulhousien, le Cercle Athlétique Mulhousien, qui remporte le titre. Le basket se joue à l’époque avec 8 joueurs sur le terrain et une grande rivalité naîtra entre ces deux clubs phares mulhousiens.

La nouveauté André TONDEUR

Professeur d’éducation physique il fût le premier à instaurer une véritable pratique du basket ball, exercices de tir, préparation physique, stratégie du jeu… Les résultats parleront pour lui: de 1924 à 1931, le foyer obtient 7 titres de champion de France….

Equipe FCM basket 1924
André Tondeur et son équipe

Dans les années 30, c’est autour du Cercle Athlétique Mulhousien de prendre le relais, avec une réussite amoindrie, mais somme toute relative car en 1937, Mulhouse réapparaît au premier plan national avec un 9ème titre de champion de France.  A noter la présence dans l’équipe de Etienne Roland le meilleur joueur français de l’époque.

Ainsi le CAM venait de clôturer une des plus belles pages du sport Mulhousien, avec 9 titres de champion de France en 13 ans, nous ne connaîtrons certainement plus jamais une telle réussite. Quoi que…

finale 1935
finale 1935
Hemmerlin lors de la finale 1935
Hemmerlin lors de la finale 1935

Les débuts du FCM

Les années 40 sont marquées par les événements de la guerre, et nous arrivons rapidement vers la fin des années 40 début 50, avec la création du FCM Basket (déjà ce nom…).

C’est en 1952 que Mulhouse découvre à nouveau le niveau national, deux groupes formaient alors cette élite, dans le groupe Mulhousien, nous ne retrouvions que Villeurbanne, le racing Club de France, c’est dire la tâche qui attendait les Mulhousiens, mais à cette époque, nous avions la chance d’avoir dans nos rangs un joueur exceptionnel en la personne de Gryauskas. Ce lituanien arrivé par la petite porte, aux méthodes américaines deviendra très vite un joueur reconnu et incontournable. Les matchs se disputent alors dans la célèbre salle du canal…

Dans les années 1950,Paul Schlupp,ingénieur chimiste et international,de même que Baltzer qui avec Hemmerlin fut champion de France junior en 55. Grybauskas enchanta les tournois à Gerardmer.

GRYBAUSKAS
Grybauskas
GRYBAUSKAS
Grybauskas

Pour le premier match dans la salle du canal, Mulhouse a l’honneur d’accueillir Villeurbanne. Grande surprise Mulhouse l’emporte 65-50, certains en diront même que c’est le plus beau match qu’ils n’ont jamais vu.

Nous remarquerons également en 1954, le titre de champion de France des juniors, avec dans les rangs de cette équipe un certain Claude HEMMERLIN….Quelle surprise quand en 1955, ces mêmes juniors sont sacrés une seconde fois champion de France.

Durant les années 50, les saisons au plus haut niveau national vont s’enchaîner sur des très belles places de prestiges (3ème, 4ème …), c’est la période des matchs d’anthologie au canal couvert. Quelques noms feront leur apparition en équipe fanion: Claude HEMMERLIN, André RECK, Marcel THOMANN…

Les soirs de matchs au canal...
Les soirs de matchs au canal…
Marcel THOMANN
Marcel THOMANN
Claude HEMMERLIN
Claude HEMMERLIN

1958: L’arrivée au palais des sports

Enfin cette grande salle que tout le monde attendait. Les choses sont faites en grand, afin d’inaugurer cette magnifique enceinte du palais des sports de Mulhouse (une des plus belle et grande d’Europe), Mulhouse aura la chance en 1958, d’accueillir la finale de la coupe de France. Enfin une salle digne de ce nom !

Mais voilà les problèmes financiers, et en 1962, le basket disparaît de la scène nationale. Il s’agit d’une véritable traversée du désert, qui durera plus de 10 ans pour aboutir en mai 1972 avec la création du Mulhouse Basket Club.

1972: Le Mulhouse basket Club

MBC 1972-1973

La première équipe du MBC saison 72/73: Débout de gauche à droite: Jean Claude HESSEL (kiné), Camille MUTERRER (Directeur Technique), Bob REED, Jean-Marc LENTZ, Claude HEMMERLIN, LETZELTER, Aubrey ALLEN, François SCHMITLIN (président)

Accroupis: Marcel RINNER (coach), Claude BINI, Jean-Luc MONSCHAU, Patrick SCHLEGEL, Jean-Luc CEREJA, Yves MAGAIL

Ainsi certains de ces noms de la première équipe du MBC ne vous sont pas inconnus. Certains auront une très belle carrière en tant que joueur, entraîneur ou dirigeant.

L’objectif sportif du MBC, qui évolue en fédérale est clair, : la montée au plus haut niveau. Et pour ce faire durant  les deux premières années le tableau de marche est respecté, deux montées successives, et nous voilà en 74/75 en nationale 2 (l’actuelle PRO B !)

Il faudra cependant attendre quelques années pour voir le MBC atteindre le plus haut niveau national, LA NATIONALE 1 est atteinte durant la saison 78.  Un entraîneur marquera son passage durant ces périodes et cette montée, tant espérée, il s’agit de Carmine CALZONETTI. C’est l’époque des Francis SCHNEIDER, Philippe SCHOLASTIQUE et autres Smain BENABID (je connais ce nom…)

MBC mulhouse

L’équipe du MBC championne de France Nationale 2, 1978: Debout Carmine CALZONETTI, Christian PETIT, Philippe SCHOLASTIQUE, Hugo HARREWIJN, Jimmy MOORE, Joseph SAUTER.

Accroupis: Alain DEREIN, Smaïn BENABID, Daniel SCHRECK, Francis SCHNEIDER.

En 1978, c’est la montée en première division, Mulhouse touche au but ! La fin des années 70 et le début des années 80 marquent la forte progression du MBC sur la scène nationale. L’équipe est alors formée en grande majorité du cru mulhousien avec tout d’abord Francis Schneider, Christian Monschau ou encore Philippe Scholastique (qui finira meilleur marqueur français de l’équipe en 1982-1983). Par la suite, c’est Marc Bousinière, Jamel Benabid ou encore Daniel Contessi qui viendront s’y ajouter et qui parviendront non seulement à maintenir l’équipe au haut niveau mais également à créer une structure solide et ambitieuse.

La montée de 1978

211 BB MONTEE 78 J MOORE 210 BB MONTEE SCHO

La saison 1984, marque une descente en Nationale 2, malgré cette triste saison le club sait réagir et profiter de la refonte du basket français qui voit arriver la PRO A et la PRO B, Mulhouse accroche le bon wagon et intègre sous la houlette des frères Monschau, revenus aux affaires, intégrer cette PRO A. Cette période constituera pour beaucoup les heures de gloire du basket Mulhousien…

20130813190635204

La fin des années 1980

1985-1987

A partir de 1985, Jean-Luc Monschau prend en charge la direction de l’équipe et la maintient au sein de l’élite au cours de la saison 1985-1986.
L’année suivante marque l’arrivée de la première véritable « star » américaine au MBC qui se nomme Joe Dawson. Cet ailier américain finit meilleur marqueur du championnat de Nationale 1A avec plus de 35pts de moyenne, et également 10 rebonds par match.
Dawson est secondé au poste de pivot par un autre américain, Wiley Brown (18pts, 8.8rbds sur la saison). Greg Johns (10 pts/match) et Marc Bousinière (12.1pts/match, meilleur marqueur français de l’équipe) sont les deux autres grands bonhommes du MBC. Le club termine quand à lui à la 9ème place du championnat et est éliminé en 1/8ème de finale des Playoffs 1987 par Lorient.

Greg JOHNS
Greg JOHNS
Jo DAWSON
Jo DAWSON
Serge KALEMBER et Roland ANDRE
Serge KALEMBER et Roland ANDRE

1987-1988

L’intersaison 1987 marque l’arrivée de deux joueurs d’exception, Ron Davis et Curtis Kitchen. Curtis Kitchen, pivot américain de 2.06m drafté par les SuperSonics de Seattle en 1986, termine meilleur contreur du championnat avec 3.4 contres par match, soit près du double que le 2ème (1.8ctre), et finit la saison avec une moyenne de 11 rebonds/match (3ème du classement). De son coté Ron Davis, ailier américain de près
de 2m, survole le championnat en temps que meilleur marqueur (30.2pts/match).
Le club recrute également un ailier franco-américain de 2.02m, Pat Burtey, en provenance d’Avignon (18.9 points par match sur la saison), et Greg Johns (14.2 pts/match en 87-88) est toujours dans l’effectif. Avec ces différents apports, il est clair que le MBC souhaite jouer un rôle important dans ce championnat.
En cours de saison, Jean-Luc Monschau est nommé entraîneur au All Star Game qui a lieu à Mulhouse. Ron Davis, Curtis Kitchen et Christian Monschau (56.6% à 3pts sur la saison, 1er du classement) sont également de la partie. Malgré tout, en fin de saison, le MBC termine à une modeste 9ème place (14 victoires, 1 nul et 15 défaites), élimine Antibes en 1/8ème de finale des Playoffs avant de se faire éliminer par le grand CSP Limoges en quart de finale (2 manches à 0). Le CSP conquerra cette même année un titre qui lui échappa l’année précédente.

Mais qui ne se souvient pas des soirées de match au palais des sports, les voitures étaient stationnées jusqu’au lycée SCHWEITZER, la salle était comble, le bar de Joel était plein, on jouait au baby foot, les gens fumaient dans la salle… C’était véritablement chaud, que de souvenirs…

Le célèbre Curtis KITCHEN
Le célèbre Curtis KITCHEN
Jean Luc MOSCHAU et Patrick SCHLEGEL
Jean Luc MOSCHAU et Patrick SCHLEGEL

1988-1989

Philip Szanyiel et Jean-Aimé Toupane, tous deux en provenance de Monaco avec respectivement 14.7 et 11.8 pts/match en 87-88 où Monaco termine 2ème du championnat, ou encore Frank Butter (de Caen, 10pts/match en 87-88) viennent grossir les rangs déjà bien remplis du MBC en début de saison.
Ron Davis est toujours intenable en attaque (31.1pts par match sur la saison, meilleur marqueur du championnat), avec au passage une pointe à 61 points le 29 octobre 1988 contre le Racing Paris (6ème performance de tous les temps). Curtis Kitchen est égal à lui-même (meilleur contreur du championnat pour la 2ème fois consécutive avec 2.4ctres par match) et tous les autres joueurs participent activement à la réussite du MBC.

Au moment du Tournoi des As en avril 1989 au Mans, le MBC est classé 4ème et rencontre en demi-finale de ce tournoi l’ogre limougeaud. L’espoir de qualification est mince mais le MBC réussit l’exploit de battre le CSP de Richard Dacoury, Stéphane Ostrowski ou encore Don Collins et Michael Brooks. Ron Davis finit meilleur marqueur du match avec 29 points, très bien épaulé par Pat Burtey (28 points) et Kitchen (15 rebonds). En finale, le MBC rencontre Cholet. Après une partie insoutenable de tension, le MBC remporte, 82-80, son premier grand titre avec un panier venu d’ailleurs à la sirène de Ron Davis (23 points), décidément incontrôlable. Le Cholet du jeune Antoine Rigaudeau et des expérimentés Valery Demory, Jim Bilba ou Graylin Warner doit s’incliner et, par la même occasion, le MBC s’invite à une Coupe d’Europe (place en Coupe des Coupes)!!

La fin de saison est faste. Le MBC finit 4ème de la saison régulière (21 victoires, 9 défaites), et Jean-Luc Monschau est élu entraîneur de l’année. En Playoffs, le club élimine Montpellier en ¼ de finale (2 manches à 1) mais doit logiquement s’incliner face au CSP limoges (2 manches à 0), qui quelques semaines plus tard sera une nouvelle fois sacré champion de France.

Un des plus célèbres joueurs mulhousiens: Ron DAVIS
Un des plus célèbres joueurs mulhousiens: Ron DAVIS
Ron DAVIS
Ron DAVIS

 

JA TOUPANE
JA TOUPANE

 

 

 

 

 

 

 

1988-2-

Équipe saison 1988: Patrick SCHLEGEL, Ron DAVIS, Philippe SZANIEL, JP FEDDY, Franck BUTTER, Curtis KITCHEN , Pat BURTEY, Jean Luc MONSCHAU

Accroupis; Jean Aimé TOUPANE, Guillaume HURST, Daniel CONTESSI, Jamel BENABID, Christain MONSCHAU

Les débuts en coupe d’Europe

1989-1990

L’équipe sacrée au Tournoi des As l’année précédente est reconduite en quasi-totalité pour la saison 89-90. La paire américaine Davis-Kitchen est toujours là et le MBC peut pleinement profiter de ses matchs en Coupe d’Europe.
Le niveau est sensiblement plus élevé que le championnat et le MBC qui se retrouve dans une poule très difficile est éliminé dès la première phase (1 victoire et 5 défaites). Cette campagne européenne aura quand même vu le passage du PAOK Salonique, du Partizan Belgrade et du grand Real Madrid au Palais des Sports, chaudron survolté durant tous ces matchs.
Mais le MBC n’oublie pas le championnat et réussti à nouveau une saison pleine. Curtis Kitchen gobe les rebonds, avec notamment ses 26 rebonds pris un soir de décembre 1989 contre Saint-Quentin (4ème performance de tous les temps) et le club finit à la 5ème place du championnat de Nationale 1A (23 victoires, 11 défaites).
Au moment des Playoffs, Monaco cède 2 manches à 0 en 1/8ème de finale, puis c’est au tour de Pau-Orthez de craquer à son tour en quart de finale (2 manches à 1). Comme à l’accoutumé, c’est en demi-finale que la route du MBC s’arrête, éliminé pour la 3ème fois d’affilée par le CSP Limoges qui filera tout droit vers un 3ème titre consécutif de champion de France. Le MBC se qualifie tout de même pour une nouvelle campagne européenne qui sera cette fois-ci la Coupe Korac.

1990-1991: un recrutement de luxe
L’intersaison est marquée par le départ de Ron Davis, joueur emblématique des 3 dernières années. Ron Davis restera encore pour très longtemps le meilleur joueur à avoir enfilé le maillot mulhousien. Pour essayer de combler son départ, le MBC recrute un ailier shooteur américain, Al Wood, joueur vedette de l’Université de North Carolina au début des années 80.
Ce choix se révèle être payant puisque Wood se fond immédiatement dans l’effectif de Jean-Luc Monschau. Les apports de Christophe Soulé à la mène, de Frédéric Monetti au poste d’intérieur et de Stéphane Lauvergne à l’aile annulent
respectivement les départs de Daniel Dos Anjos, Frank Butter et Jean-Aimé Toupane.
Avec en plus, un Philip Szanyiel et un Curtis Kitchen au top de leur forme, Le MBC peut commencer le championnat et la Coupe d’Europe avec l’esprit de conquête. Et le début de parcours en Coupe Korac donnera raison aux espoirs les plus fous !
Le MBC élimine tout d’abord le club suédois de Solna au premier tour (victoires à l’aller et au retour) puis l’Efes Pilsen Istanbul au 2ème tour (victoire 87-70 à Mulhouse, défaite 96-87 au retour). Voilà le MBC en poule de 1/8ème de finale en compagnie des non moins prestigieux clubs de la Juventut Badalone, l’Aris Salonique et Varèse! Après des luttes acharnées, le MBC reste invaincu dans sa salle, et termine 2ème de la poule derrière le Juventut Badalone, se qualifiant ainsi pour les ¼ de finale de la compétition.
Se dresse alors sur la route le KK Zadar d’un certain Adrian Komazec, figure emblématique du basketball croate des années 90. Le MBC réussit un véritable exploit en réalisant un match nul 84-84 en Croatie ! Au match retour, le Palais des Sport est plein à craquer, près de 4000 personnes se serrent les uns aux autres pour voir ce que tout le monde espérait, la qualification pour les ½ finale! Avec une envie énorme et une incroyable énergie, la bande des Szanyiel, Soulé, Kitchen, Lauvergne, Monschau, Benabid et Monetti survole le match et gagne de 16 points 84-68. Le chemin peut continuer !
Malheureusement, le parcours s’arrêtera en ½ finale avec les 2 défaites à l’aller (88-84) et au retour (60-50) contre le club italien de Cantu, futur vainqueur de l’épreuve. Mais que ce MBC là a fait plaisir au public mulhousien !!
En championnat, le très bon parcours du MBC en Coupe d’Europe permet à Christophe Soulé, Frédéric Monetti et Curtis Kitchen de participer au All Star Game à Pau en mai.

saison 1990-1991
saison 1990-1991

La chute

1991-1992
L’été 1991 marque le départ de nombreux joueurs. Al Wood, Christian Monschau, Jean-Luc Monschau en tant qu’entraîneur quittent le navire mulhousien. Chris Singleton prend alors les commandes.
Cette inter-saison 1991 est aussi l’occasion de voir arriver sur le parquet mulhousien, en remplacement d’Al Wood, un certain Joe « Jellybean » Bryant, 37 ans et 2.07m, joueur NBA pendant 8 ans et qui a passé les 7 dernières années dans le championnat italien.
Joe Bryant emmène avec lui toute sa famille, dont un certain Kobe Bryant (oui, oui, bien le Kobe Bryant des Los Angeles Lakers!!), 13 ans à l’époque.
Déjà bien mature pour son âge, Kobe suit les entraînements de son père du banc de touche et démontre déjà d’immenses qualités technique et physique pour son âge. Et comme le dira ironiquement quelques années plus tard Patrick Schlegel, entraîneur assistant à l’époque, « On aurait peut-être dû prendre une option sur lui jusqu’à l’âge de 30 ans. On a manqué de flair » !
Malgré tout Joe Brant est coupé après onze matchs de championnat, le MBC ne réussit pas une très grande saison malgré quelques belles promesses de certains joueurs, notamment Jimmy Vérove, vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions avec Limoges 2 ans plus tard, et surtout Curtis Kitchen, éternel guerrier qui finit une fois de plus meilleur rebondeur (11.5 rebonds/match) et meilleur contreur (2.1 contres/match) du championnat.
En fin de saison, le club termine à la 7ème place du championnat A1 (16 victoires, 14 défaites) mais est éliminé d’entrée en 1/8ème de finale par l’ASVEL 2 manches à 0. Et bien malheureusement, ce n’est pas cette élimination prématurée qui restera gravée dans les têtes mulhousiennes mais bien la rétrogradation en Nationale A2 (PRO B) pour raisons financières…

Le MBC devient le FCM Basket

Joe BRYANT, le père de Kobe BRYANT
Joe BRYANT, le père de Kobe BRYANT

 

Joe BRYANT
Joe BRYANT

1992-1993

Après le choc de la relégation dépassé et la décision du grand et merveilleux Curtis Kitchen de quitter le club après 5 années de très bons et loyaux services rendus au club, le FCM Basket met en place une équipe capable de jouer les premiers rôles en A2.
Patrick Schlegel succède à Chris Singleton au poste d’entraîneur, et de leur côté, Christophe Soulé, Philip Szanyiel, Pat Burtey et Laurent Etienne acceptent de repartir à l’échelon inférieur. L’ailier américain Harold Keeling et le pivot John Garris sont aussi recrutés. Toutes les cartes sont réunies pour espérer remonter en National A1 le plus vite possible. Mais l’alchimie ne prend pas, le club souffre dans un championnat très serré et termine à une très modeste 10ème place. L’équipe participe malgré tout au Playoffs commun Nationale A1 – Nationale A2 mais se fait sortir dès les 16ème de finale par Montpellier, 2 manches à 0.
Une saison a effacer pour le club mulhousien.

La fin de la section Pro…

Les saisons 1992-1993-1994 verront la fin du basket professionnel à Mulhouse, c’est la période GOERIG, JORDANE… période de dépenses qui feront que le club ne s’en relèvera pas, malgré les problèmes financiers, l’équipe avait l’adhésion du public, sportivement cela fonctionnait plutôt bien, mais voilà… la saison prochaine nous nous retrouverons en Nationale 4, plus bas niveau national.

Derrick LEWIS
Derrick LEWIS
Norris BELL
Norris BELL
L'équipe saison 1993-1994
L’équipe saison 1993-1994

Debout: Patrick SCHLEGEL, Daniel CONTESSI, Norris BELL, Oilvier HERGOTT, Philippe SZANIEL, Derrick LEWIS, Pat BURTEY, Francis Jordan, Pierre GRIMAL

Accroupis: Jamel BENABID, Christian ORTEGA, Jean Aimé TOUPANE, Frédéric DEMONTHOUX, Fabio CARIANI

Un nouveau départ en Nationale 4 !

Le club doit repartir au niveau dans lequel évolue l’équipe 2, et par chance il s’agit tout de même de la nationale 4 ! Équipe qui était alors entraînée par Francis SCHNEIDER, elle évoluait au haut poirier, et ainsi par la force des choses devient la nouvelle équipe fanion du club, équipe sur la quelle est porté le projet de remontée. La grosse difficulté fut de savoir avec quelle équipe le club allait repartir, la période des mutations touchait à son terme.

Tout d’abord l’équipe dirigeante sera sous la responsabilité de Jean Marc LENTZ, nouveau patron du Basket Mulhousien, en plus d’être propre patron de sa société. l’équipe sera entraîné par Patrick SCHLEGEL.

Le projet est optimiste, car il cumule les « anciens » pro, Laurent ETIENNE, Jamel BENABID et Pat BURTEY acceptent de repartir pour un tour, avec comme mission de diriger les plus jeunes issus du centre de formation (les espoirs), tels que Gilles NESCI, Yann SKOCZYLAS, Loic EICHER, un pur produit club en la personne de Philippe THIERRY (carpos…), et de Francis BARTHLEN venu nous rejoindre.

Contre toute attente cette équipe est directement montée en fin de saison en natioanle 3, après avoir accroché le titre de vice champion de France Nationale 4, finale perdue contre St Quentin à Wittenheim.

Jean Marc LENTZ, le nouveau patron du Basket Mulhousien
Jean Marc LENTZ, le nouveau patron du Basket Mulhousien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe THIERRY
Philippe THIERRY

La saison suivante en Nationale 3, sera encore plus impressionnante, nous finirons la saison invaincue : 22 matchs, 22 victoires. C’est durant cette saison qu’arrive une personnalité que peu de gens ont oublié, il s’agit de Mark ATKINSON (la classe !), joueur et homme exceptionnel, qui jouera un rôle primordial dans cette montée. L’arrivée de Laurent MINNIG fût également un plus (un grand plus !)

Malheureusement, une fois de plus nous échouerons au bord du titre national ,en perdant en demi finale contre Andrézieux et terminant ainsi à la troisième place.

saison 1995-1996
saison 1995-1996

Debout de gauche à droite: GLAD (kiné), CEREJA (responsable), Minnig, Atkinson, Etienne, Burtey, Barthlen, Dieterlen (Entraîneur Adjoint), Schlegel (Entraîneur)

Accroupis: Nesci, Mehr, Benabid, Skoczylas, Ferjani

1995 N3 Atkinson

La saison suivante en natioanle 2, arrive le phénomène Larry TERRY !!!!!!

Nous apprécierons également l’arrivée de Sacha PANTIC et de Gilles ZAEGEL (un retour aux sources pour lui)

Mulhouse finira second de sa poule et profitera d’une relégation administrative et financière de CRO Lyon, pour accéder en PRO B, 3 montées en 3 ans…

Saison 1996-1997
Saison 1996-1997

De gauche à droite: CLUR (12) SKOCZYLAS (4), ZAEGEL (11), SCHLEGEL (7), TERRY (6), ETIENNE (15), PANTIC (13), ATKINSON (10), MINNIG (14), THIERRY (8), BENABID (5)

Les deux coachs: Patrick SCHLEGEL et Alain DIETERLEN.

Le retour du Basket Pro !

Contre toute attente et de façon très rapide, Mulhouse retrouve une équipe professionnelle, en PRO B. le célèbre Clarence TRASH arrive, ainsi que Stéphane BERGERON et Florian SCHNEIDER, et pour la première saison cette équipe complétée de jeunes stagiaires du centre de formation terminera à la 9ème place.

1998
1998

Debout de gauche à droite: Contessi (Directeur Technique), Kuentz (médecin), L Terry (7), M Atkinson (10), C Trash (15), S Pantic (13), D Lecoq (6), F SCHNEIDER (14), A Dieterlen (Espoirs), Glad (kiné), Schlegel (coach)

Accroupis: Y Skoczylas (4), L Schlegel (9), M Ferjani (12), S Bergeron (11), J Benabid (5), P Thierry (8)

le projet de monter en PRO A prend tout son sens étant donné les résultats, l’équipe dirigeante et l’engouement qui se dessine autour de cette équipe et du projet.

L’ambition est clairement affiché:

277 BB affiche fcm pro A

 

10 années de PRO B…

Pendant ces 10 années de PRO B, le FCM ne sera jamais arrivé a monter en PRO A, il y aura eu de très belles soirées basket, de nombreux joueurs (peut être trop nombreux) auront foulés le parquet de Palais de sports, sous les couleurs Mulhousiennes (James SCOOT, Scooter BARRY, Guillaume BECQUET, Cédric FERCHAUD, Stephen BRUN), et tant d’autres que nous n’oublions pas…

Certains joueurs de la décennie PRO B

 Puis la descente aux enfers…

En 2009, l’équipe 1 faisant suite à des problèmes financiers est une nouvelle fois reléguée, mais cette fois-ci en championnat d’Alsace, elle manque même de peu lors de la première saison de tomber d’un  niveau sportivement.

20130811184713103 20130811184745161

saison 2009
saison 2009

Ce n’est que grâce à une véritable mobilisation générale, l’apport et le soutien de partenaires privés, que le FCM basket va s’en sortir (une fois de plus) et parvenir a monter deux niveaux successifs, pour parvenir aujourd’hui au haut de tableau de la nationale 2 !

Notre actuelle équipe 1
Notre actuelle équipe 1

Nous rêvons tous en secrêt de faire revivre à nos enfants (et à nous mêmes) ces soirées au palais des sports, ces soirées de haut niveau, d’émotions et de folie sportive….

Les différents entraineurs à Mulhouse

Afin de découvrir un petit historique du basket Alsacien, consulter le pdf suivant: Histoire du Basket Alsacien

Saison 2013-2014 : au terme d’une magnifique saison et une victoire inoubliable en play off contre Berck, nous remontons en Nationale 1, 6 ans après l’avoir quitté, retour sur l cette saison :

Comment ne pas être satisfaits par cette équipe 1, et surtout cette accession en NM1 que tout le monde attendait depuis 6 ans.

Ce fut une équipe construite par Jamel et Jean Pierre qui a respiré la bonne humeur et la sympathie. Les plus jeunes du club garderont en mémoire leurs passages au Haut Poirier et les présentations au palais des sports.

Que dire de cette ambiance et cette affluence au palais, dignes de certaines grandes soirées historiques, quelle ambiance et quels résultats. Donc un grand bravo à tous les joueurs de cette équipe, nous nous souviendrons longtemps de certains moments de la saison : la victoire contre BERCK bien entendu , mais également les derby Alsaciens, la victoire contre Tremblay… Nous serons tous présents la saison prochaine pour continuer à encourager notre équipe 1, en espérant le meilleur possible en NM1. photo 48 Pour tout savoir sur la saison passée et surtout sur la saison prochaine, nous vous proposons le document suivant, il a été réalisé par le KOP 2001, vous aurez toutes les informations utiles et nécessaires pour être le parfait supporter du FCM la saison prochaine, bravo pour la qualité et le sérieux de leur travail. 2013-14_Bilan

Statistiques : Saison 2013 – 2014 – Statistiques avec photo

Saison 2013 – 2014 – Statistiques avec photo2

De plus n’hésitez surtout pas à vous rendre sur le site du KOP 2001, vous aurez toutes les informations sur notre groupe de supporters , en cliquant sur ce lien :  KOP 2001

IMG_4064

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo 24

 

photo 33

 

Laisser un commentaire